27 mars 2021

“Aujourd’hui j’écris, j’ai besoin que les choses sortent de moi, je ne peux plus tenir, contenir ce que je ressens au plus profond, je ne peux plus faire semblant. J’ai aujourd’hui 15 ans et cela fait longtemps que je pense à un journal intime comme on dit, mais j’avais trop peur que quelqu’un le trouve et lise en moi.. Cette fois-ci je me lance car la plume m’appelle et je ne peux plus faire autrement.
Je me pose tellement de questions et ce sera l’occasion de les exprimer à quelqu’un, toi, mon carnet que j’ai trouvé dans le rayon de ma boutique préférée. Tu étais là, unique, vide mais déjà plein de mes idées que je te partagerai. Je te dirai mes peurs et mes tristesses, mais aussi mes joies et l’espoir que j’ai, l’idée que je me fais d’un monde meilleur.
Depuis l’année 2020 tout a basculé, je ne comprends pas ce qu’il se passe et, au fond, je pressentais quelque chose depuis mon enfance, que dans ma vie tout ne sera pas rose et qu’il faudra, assez jeune, être forte et ne pas fléchir face aux difficultés. J’aime la vie et la défendrai jusqu’au bout mais là j’avoue…ce n’est pas facile de tenir.
Anne Frank m’inspire beaucoup et je ne savais pas pourquoi mais maintenant je comprends mieux. Elle partageait ses souffrances comme ses espoirs à son journal, Kitty, et c’est ce que je veux faire aujourd’hui… je vois des ressemblances avec son époque.. je me sens enfermé.. je peux sortir mais je dois me justifier partout, pour tout, et puis tout le monde me regarde si je ne mets pas mon masque alors que, franchement, ça m’étouffe. C’est sûr, il n’y a pas cette histoire atroce de camps de concentration (d’ailleurs c’est ouf cette histoire, comment c’est possible que l’humain en soit arrivé là !) mais je me pose quand même beaucoup de questions, les personnes âgées meurent seules dans des conditions qui m’horrifient, et on veut nous injecter un truc dont on ne connait même pas les effets, et ça a déjà commencé. Cela me fait très peur, ma grand-mère, mon frère, que vont-ils devenir s’ils acceptent ce truc dans le sang ? Et je ne te parle même pas des tous petits masqués, ils n’ont rien demandé ! J’en ai déjà pleuré…

Bon, je vais changer de sujet car je ne veux pas sombrer, je me suis promis d’être forte et je veux tenir, toute ma vie. tu me suis ?
Je veux lancer mon année, prévoir ma vie malgré tout…qu’est ce que je veux faire pour mes 15 ans ? Pas seulement ce truc bateau de vouloir réussir à l’école, je sens qu’il y a plus que ça.. il faudrait une école de la magie de la vie ! Cela reste entre nous mais je ressens que je ne suis pas seule, même que je suis entendue ^^ Je n’en parle pas trop car j’ai peur d’être prise pour une folle. Quand j’ai des pensées “j’ai besoin de ceci de cela” et ben.. très souvent .. cela m’arrive ! Donc, depuis le temps, j’essaie de ne vouloir que des choses bien, penser qu’à du bien, sinon ce serait la cata ^^ . Puis, quand cela arrive, je dis merci. Je ne sais pas exactement à qui, à quoi, je dis merci de là d’où ça vient.
Cette année je vais essayer de voir plus grand.. Finalement j’ai déjà tout ce que je veux, une famille qui me laisse libre de mes choix, une prof de théâtre qui me boost et m’encourage même quand ça ne va pas, des amis avec qui je ris.. même si ce n’est plus comme avant quand personne n’avait peur, maintenant il y a toujours ce débat des masques etc. c’est fatiguant mais on le dépasse en essayant de continuer à passer de bons moments. On a découvert pleins de parcs sympas depuis que tout est plus ou moins fermé… et même quand c’est ouvert… ce n’est pas marrant si on ne peut pas sourire.

Pour mes 15 ans je souhaite, mmh… rencontrer de nouveaux amis avec qui je peux parler de cette magie de la vie. J’ai lu sur internet que certains appellent cela des “synchronicités”, d’autres disent que nous avons un ange gardien et cela me plait bien. Je me dis, ha ouai ? on a une bonne étoile qui nous connait depuis notre naissance ? elle doit en savoir des choses ! vraiment tout ? cela m’impressionne. En tout cas si c’est toi là haut qui m’envoie tout ce positif dans ma vie, cette joie de vivre malgré la situation, ces réussites, cette créativité quand je suis sur scène en improvisation, cette détermination à vouloir changer le monde alors que je ne sais pas encore avec qui ni comment ^^, et bien, Merci !
Je me demande si cela marche de penser du positif pour les autres, j’ai l’impression. J’ai essayé sur ma famille et mes amis et ils semblent avoir une bonne étoile eux aussi, s’ils s’y ouvrent. Quand quelqu’un se plaint trop et que je n’arrive pas à l’aider, je finis par laisser, et c’est dur ! Je sens que je me fatigue alors que ça se voit gros comme ça qu’elle a les réponses en elle. Parfois c’est l’inverse, il suffit d’une seule phrase pour que la vie de mon amie change et là j’ai l’impression d’être moi même, je m’endors le soir en me disant que j’ai vraiment aidé quelqu’un et c’est le plus grand bonheur que je peux ressentir.
En ce moment on n’arrête pas de me demander ce que je veux faire plus tard, c’est le moment de “trouver sa voie” et sincèrement c’est du grand n’importe quoi. Mes profs se permettent de me dire qui je suis selon mes notes, mais ils ne me connaissent même pas. Heureusement qu’il y a ma prof de théâtre qui me comprend, c’est elle ma conseillère d’orientation ^^, c’est comme une amie mais avec plus d’expériences dans la vie et puis elle m’écoute, elle. Elle comprend que je souffre dans cette société incompréhensible.., et elle encourage tous les jeunes à trouver leurs vraies vocations, quitte à créer son métier après quelques expériences dans un domaine, et cela me plait ! C’est une vraie bouffée d’air frais de la voir chaque semaine, cela réveille en moi ce que j’ai toujours cru, qu’un beau monde existe si on le crée et je veux y participer ! oui oui oui. Je ne sais pas d’où me vient cette motivation, c’est comme si j’avais des images en moi, je vois une nature libérée, des êtres humains heureux et aimants, je vois des couleurs vives et pures. Je ne les retrouve pas ou très peu dans mon quotidien, seulement sur les belles peintures de mon ami Melissa.
Cela m’intrigue, je sens que j’aurai un métier pour aider les autres, et d’un côté il y aura toujours l’art dans ma vie. Pourquoi pas créer une comédie musicale, je pense déjà à quelques personnes avec qui nous pourrions compléter nos arts… et il en faudrait d’autres. Ha voilà, j’ai trouvé ma dernière demande pour mes 15 ans.. créer une comédie musicale avec de nouveaux amis. Dire qu’il existent déjà, hâte de vous rencontrer…
Bon, il est tard, je m’arrête là pour aujourd’hui, cela m’a fait tellement de bien.. c’est comme si en écrivant tout s’éclaircissait, je me sens moins lourde de la situation étouffante, et pleine de joie pour ma nouvelle idée. Je reviendrai sûrement t’écrire ! Douce nuit journal, et à toi aussi ma bonne étoile…

Auteur : Carole Kleinpeter

Photographie : Thibault Brugière

Modèle : Camille Ravasio